Daewoong Pharmaceutical annonce que Camostat permet un temps de récupération 50 % plus rapide pour les patients âgés de plus de 50 ans présentant une forme légère de COVID-19, selon les principaux résultats de l’essai clinique de phase 2B

– L’amélioration des symptômes tels que la toux et la dyspnée chez les patients bénins de plus de 50 ans a été signalée comme étant deux fois plus rapide et statistiquement significative dans le groupe de traitement (4 jours) par rapport au groupe témoin placebo (9 jours).

– Le développement est en cours pour des thérapies combinées potentielles et de nouvelles formulations de spray nasal.

SÉOUL, Corée du Sud, 29 juillet 2021 /PRNewswire/ — Daewoong Pharmaceutical (PDG Sengho Jeon) a annoncé les premiers résultats de son essai clinique de phase 2B pour Foistar (mésilate de camostat), qui est développé comme traitement pour le COVID-19.

L’essai clinique contrôlé par placebo, à répartition aléatoire et en double aveugle, a été mené de février à juillet de cette année dans 24 institutions cliniques différentes en Corée du Sud. Parmi les 342 patients atteints de COVID-19 léger, 327 patients ont reçu soit le camostat, soit un placebo.

Le critère d’évaluation principal visait à évaluer le temps nécessaire à l’amélioration des symptômes cliniques, les principaux critères d’évaluation secondaires étant la sécurité du traitement et le taux d’exacerbation. Un total de sept symptômes cliniques, dont la fièvre, la toux, l’essoufflement, les frissons, les douleurs musculaires, les maux de tête et les maux de gorge, ont été évalués sur le modèle des divers essais cliniques du COVID-19. Les symptômes ont été notés en fonction de leur gravité (1-3) et il a été déterminé qu’ils étaient améliorés lorsqu’un score de 0 (aucun) ou 1 (léger) était atteint et maintenu pendant 24 heures. L’utilisation concomitante d’analgésiques antipyrétiques était autorisée pour un traitement conservatoire.

Les résultats de l’analyse ont montré que la sécurité a été confirmée chez tous les patients recevant du camostat. Bien que l’adhésion variable aux médicaments ait empêché l’obtention de statistiques significatives pour l’ensemble des patients, une tendance générale à l’amélioration des symptômes cliniques a été observée dans le groupe traité en sept jours, contre huit jours pour le groupe placebo. Aucun des participants n’a eu besoin de traitements avancés, notamment d’une oxygénothérapie à haut débit.

Parmi les 175 patients qui respectaient le traitement (86 patients du groupe traité, 89 patients du groupe placebo) et qui ont présenté au moins un symptôme respiratoire indicatif d’une exacerbation, une amélioration statistiquement significative des symptômes a été observée au cinquième jour dans le groupe traité, contre huit jours dans le groupe placebo, ce qui suggère un taux de récupération 40 % plus rapide. Un taux supérieur de 50 % a été signalé comme statistiquement significatif chez les personnes âgées de plus de 50 ans qui risquaient de développer un COVID-19 sévère.

En comparant le temps nécessaire à l’amélioration des symptômes chez 98 patients (48 patients du groupe camostat, 50 patients du groupe placebo) qui ont souffert de toux ou d’essoufflement, le taux d’amélioration a été deux fois plus rapide et statistiquement significatif (quatre jours contre neuf). En outre, un seul patient du groupe de traitement a eu besoin d’une oxygénothérapie à faible débit, contre six patients du groupe placebo.

Les essais sur les patients pour le COVID-19 ont été assez lourds en raison des variabilités liées à la maladie telles que le moment de l’infection, l’âge, les symptômes, l’état de santé passé et actuel du patient, mais aussi des facteurs conditionnels tels que la quarantaine obligatoire après un diagnostic positif. Par conséquent, des études supplémentaires sont nécessaires pour confirmer une efficacité identique chez toutes les formes de patients.

Néanmoins, Daewoong Pharmaceutical a vérifié l’efficacité de l’amélioration des symptômes chez les patients présentant des symptômes respiratoires, en particulier chez ceux âgés de plus de 50 ans présentant des symptômes légers de COVID-19. Le fait qu’environ 80 % des patients participants aient reçu des analgésiques antipyrétiques peu efficaces en soi suggère une thérapie combinée potentielle à l’avenir. Aucun traitement oral du COVID-19 n’étant actuellement disponible, toute piste prometteuse est jugée digne d’être étudiée en profondeur.

Le PDG de Daewoong Pharmaceutical, Sengho Jeon, a déclaré : « À l’avenir, nous assumerons notre responsabilité communautaire en tant que société pharmaceutique pour vaincre le COVID-19 en envisageant toutes les options possibles. Cela comprendrait des traitements combinés et le développement d’un spray nasal facile à utiliser pour les patients, capable de bloquer efficacement la COVID-19. »

À propos de Daewoong Pharmaceutical. Co., Ltd.

(https://www.daewoong.co.kr/en)

Daewoong Pharmaceutical est une entreprise mondiale de soins de santé fondée en 1945 avec la volonté de « créer de bons médicaments pour protéger la santé des gens et créer une société saine. » Les principaux domaines d’activité sont le secteur des médicaments sur prescription médicale en milieu hospitalier (ETC), le secteur des médicaments en vente libre (OTC), l’exportation de produits finis et de matières premières médicales, et le secteur de la production en consignation. Daewoong continue d’investir chaque année plus de 10 % de son chiffre d’affaires dans la R&D, en se concentrant sur le développement de thérapies gastro-intestinales (GI), endocriniennes, orphelines et basées sur les cellules souches.

Pour plus d’informations, veuillez contacter : 

Cheolheon Park ([email protected]), responsable des relations publiques de Daewoong

Related Links

http://www.daewoong.com/

SOURCE Daewoong Pharmaceutical Co., Ltd

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *